Logo weiterlesen.de
La Pédagogie par l’Expérience

Table des matières

Introduction

1. Définition & déscription « Expérience & Pédagogie par l’Expérience »

2. Sources, racines & influences

3. Les approches de la Pédagogie par l’Expérience

3.1 La Pédagogie par l’Expérience classique

3.2 Accompagnement de l’apprentissage expérientiel par l’aventure dans la nature

3.3 Les moyens de la Pédagogie par l’Expérience

3.4 La Pédagogie par l’Expérience systémique « Configuration créative et rituelle du processus »

3.5 City Bound

3.6 Initiatives (jeux d’aventures coopératifs et démarches de résolution de problèmes)

3.7 Rope Courses / Parcs aventures

4. Les différentes modèles de la Pédagogie par l’Expérience

4.1 Modèle « Outward Bound »

4.2 Modèle « Outward Bound Plus »

4.3 Modèle métaphorique

4.4 Le modèle « archétypes »

4.5 Modèle phénoménologique – constructiviste

5. Méthodologie

5.1 Modèle « Zone d’apprentissage »

5.2 La direction

5.3 Dynamique de groupe

5.4 La sécurité

5.5 Le travail par objectifs

5.6 Le transfert

5.7 Le management d’un projet

6. Glossaire / Vocabulaire spécifique

Remerciements

Auteur

Introduction

Comment traduire en français le mot allemand « Erlebnispädagogik »?

Ce terme est bien établi dans les pays germanophones et ses approches sont déjà appliquées avec succès dans diverses institutions en France et en Suisse-Romande par exemple lors de « Séjours de rupture ». On connaît ses techniques sous différents noms tels que « l’éducation par l’aventure, apprentissage expérientielle, pédagogie par l’action dans la nature, l’éducation par la nature … et la Pédagogie par l’Expérience!

Il y a 4 ans, lors de la préparation du premier cursus de la formation de planoalto en langue française, nous avons discuté intensément sur la question de la terminologie et sur le nom à donner à notre méthode. Après une séance dense à Fribourg, nous nous sommes finalement décidé pour « La Pédagogie par l’Expérience ».

Grace à la demande concrète du marché, l’esprit pionnier du directeur du Foyer Bonnefontaines à Fribourg et une bonne dose d’optimisme et d’enthousiasme, nous avons pu démarer le premier cursus en 2014.

Après avoir recherché dans la littérature française tout ce qui existe sur le domaine de l’accompagnement des processus dans la nature, nous avons constaté que les informations étaient difficile à trouver et dispercées. Nous avons donc décidé de créer un livret de travail approprié sur la Pédagogie par l’Expérience.

Ce livret tente de poser notre approche (planoalto) de la Pédagogie par l’Expérience sur papier, et décrit toute une palette de méthodes efficaces et variées. Notre souhait étant de mettre notre expérience à la disposition d’un large public.

Dans l’espoir que ce livre vous inspire et vous donne envie d’accompagner des gens dans la nature, nous vous souhaitons une agréable lecture.

L’équipe de planoalto

1. Définition & déscription « Expérience & Pédagogie par l’Expérience »

L’expérience

Une expérience est une action globale qui implique le corps, l’âme, la conscience et les émotions. Une expérience se caractérise par une expérimentation intense accompagnée d’un vécu affectif significatif. Elle agit fortement sur la personne. Lors de moments culminants d’une expérience se révèle une nouvelle dimension, étrange et surprenante pour la personne.

La Pédagogie par l’Expérience tente de rendre possible des expériences considérées comme défis pour permettre d’explorer de nouvelles possibilités et de prendre des nouvelles résolutions.

Ainsi les expérimentations deviennent des réussites personnelles significatives. Les expérimentations constituent des situations d’apprentissage avec une certaine densité et favorisent le dépassement de soi dans un processus donné.

Selon le neurologue Frederic Vester : « celui qui vit beaucoup d’expériences aura dav antage d’idées ».

La Pédagogie par l’Expérience

La Pédagogie par l’Expérience désigne l’étude de la théorie et de la pratique, de l’organisation et de l’accompagnement de processus d’apprentissages, se référant aux méthodes orientées vers l’action. La Pédagogie par l’ Expérience permet à la personne un développement de ses compétences personnelles et sociales par des expérimentations sensitives (globales), par l’apprentissage dans l’action, par la force des métaphores et par la réflexion immédiate. S’appuyant sur des méthodes orientées vers l’action et sur des démarches ludiques, elle est une ouverture vers un autre espace de vie qui invite à revisiter le « connu » procurant apparemment de la sécurité, à faire sortir et à utiliser des ressources et capacités inexploitées ou nouvelles. La Pédagogie par l’Expérience permet de pratiquer une approche holistique de la personne, de créer des liens avec la nature et les autres personnes ainsi que développer ses compétences sociales.

La Pédagogie par l’ Expérience a été créée et existe encore actuellement là où les éducateurs, accompagnants et thérapeutes disposant d’une conception et d’une compréhension globale de l’être humain sont amenés à accompagner des enfants, des adolescents ou des adultes dans leur processus de développement. Il ne s’agit pas de transmettre exclusivement des contenus scolaire ou intellectuel mais davantage de promouvoir une croissance personnelle en se référant à des espaces et des champs d’apprentissage alternatifs. La Pédagogie par l’Expérience systémique s’inspire des attitudes mentales et des principes théoriques et pratiques de l’approche systémique et les combines avec les méthodes de l’apprentissage par l’action. Il s’agit donc d’effectuer des apprentissages par l’expérimentation, par un travail métaphorique et un travail d’initiation en lien avec la nature. Ceci permet d’élargir le répertoire des méthodes orientées vers l’action.

2. Sources, racines & influences

La Pédagogie par l’Expérience (ce terme n’existait pas encore) a toujours été une méthode qui a tenté de réformer les approches pédagogiques de l’époque.

La Pédagogie par l’Expérience s’est développée dans le contexte de l’école et sa mission éducative et a été fortement liée à la notion d’apprentissage holistique.

Son histoire peut être esquissée avec les principaux représentants historiques de la pédagogie et de la philosophie.

En observant son évolution depuis les débuts de la pédagogie, un fil rouge se dessine ; de l’enseignement de Platon, qui revendique une promotion globale des jeunes dans un espace sain, en passant par l’éducation holistique d’Aristote jusqu’à JeanJacques Rousseau, considéré comme le fondateur du concept de la Pédagogie par l’Expérience. Ont également joué un rôle important : Johann H. Pestalozzi, Henry David Thoreau, John Dewey, Maria Montessori, Jean Piaget et Kurt Hahn (ancêtre de la Pédagogie par l’Expérience en Allemagne).

Jean-Jacques Rousseau (1712 – 1778)

« Retour à la nature »

En 1762, Rousseau écrit Émile ou De l’éducation. Il y décrit ce qui pour lui devrait faire l’éducation ou comme il dit « l’art de former les hommes ». Rousseau énonce dans cette œuvre, quelque chose de totalement nouveau : « l’enfant naît bon et c’est la société qui le corrompt. »

C’est une éducation sans éducateur- c’est à travers les expériences dans la nature que l’être humain reçoit et comprend, de manière immédiate, les conséquences de ses actions.

C’est la nature qui nous aide à développer les capacités, c’est l’homme qui nous apprend à les utiliser et c’est les choses qui nous éduquent à travers l’expérience que nous faisons avec celles-ci!

L’expérience directe (l’expérimentation) et l’effet de l’immédiateté sont les bases de sa pédagogie!

100 ans plus tard, cette idée de Rousseau a été poursuive par

Henry David Thoreau (1817 – 1862)

Son œuvre littéraire, « Walden »

La recette de Thoreau était la vie simple, naturelle et immédiate, sans intermédiaires. Il était convaincu que le luxe, la commodité, la mode, la civilisation et la technique empêchaient les gens d’apprendre grâce l’immédiateté de leurs actions.

« La plupart de ce que nous résumons sous le nom de luxe, et la plupart des soi-disant conforts de la vie ne sont pas seulement à épargner, mais sont même des obstacles pour l’avancement et le développement de la race humaine »

Il est le premier a suggéré qu’une expérience sous la forme d’un retrait (time-out) de l’environnement social familier et des obligations de la vie quotidienne peut initier un changement de la perspective interne.

John Dewey

« Learning by deweying (doing) »

«Apprendre en faisant»

Dans le concept de John Dewey, qui est considéré comme un autre représentant important de la Pédagogie par l’Expérience, l’expérience est au cœur de l’apprentissage :

« Tenter l’expérience signifie essayer et apprendre au travers des conséquences »

Tant qu’on s’attache à créer des conditions obligeant pour l’enfant à participer activement à la construction personnalisée de ses propres problèmes et à concourir à la mise en œuvre des méthodes qui lui permettront de les résoudre, c’est l’esprit qui peut être réellement libéré.

Kurt Hahn

La Thérapie par l’aventure

Kurt Hahn était un professeur et enseignant allemand (1886 – 1974). Ses concepts et idées innovatantes sont encore utilisées dans les concepts et développement de la Pédagogie par l’Expérience d’aujourd’hui. Sa compréhension du vécu et des expériences, ses illustrations apparaissent à la hauteur des modèles actuels de l’école.

Il est fondateur du mouvement

« Outward Bound »

A côté du travail, « l’expérience » était considérée comme un « concept méthodologique de base de l’éducation moderne », et l’espace de l’école a été considérée comme un « champ d’expérience de l’enfant ».

En 1934, il part en Écosse et fonde le « British School Salem » dans Gordonstoun.

Avec sa pédagogie, Hahn se battait contre la décadence de son époque :

Ce qu’il appelait la dégradation de la société et de la civilisation et ses « épidémies sociales ».

■ Dégradation de la condition et de la capacitéphysiques: due en particulier aux nouveaux moyens de transport (voiture, train, ascenseur, etc.)

■ Dégradation de l’initiative et de l’esprit d’initiative: reconnaissable surtout dans la « Spectatoritis », une maladie qui serait fortement encouragée par les nouveaux médias tels que la radio, le cinéma et la télévision.

■ Dégradation de l’imagination et de la mémoire: fortement avancée par l’agitation incessante des hommes modernes et par leur peur croissante qu’ils éprouvent envers le silence, la solitude, le recueillement ;

■ Dégradation des attentions et de l’approfondissement: occasionnée dans une large mesure par l’importance du déclin permanent de l’artisanat et de la manie en constante augmentation d’obtenir des solutions commodes et des résultats le plus vite possible ;

■ Dégradation de l’autodiscipline et du renoncement: encouragée avant tout par le bien-être matériel et l’accès facile à l’alcool, aux drogues, aux cigarettes et aux médicaments ;

■ Dégradation de la pitié et la compassion: favorisée en particulier par la diminution de la vie en commun et le subjectivisme, l’individualisme et l’égoïsme en forte expansion.

En 1941, il a fondé « Outward Bound », une école avec des cours de 4 semaines, qui a influencé le modèle caractéristique de la Pédagogie par l’Expérience.

Les éléments de base du concept étaient les suivantes :

■ entraînement physique (athlétisme, sports outdoors tels que la voile, le canoë, la randonnée)

■ être au service des autres (il a mis en place un service de garde-côtes de la mer et un service de sauvetage en montagne)

■ le projet (tâche avec un objectif élevé mais réalisable, pour la planification et l’exécution indépendante dans un projet artisanat, technique ou artistique)

■ l’expédition (excursions en montagne de plusieurs jours, excursion en radeau, etc.

En plus de l’activité physique, les jeunes devraient également vivre des expériences pratiques comme par exemple faire du feu, cuisiner, se nourrir, s’occuper des questions de transport, ou installer un campement pour la nuit.)

Kurt Hahn était convaincu que l’efficacité de la thérapie par l’expérience dépendait en grande partie de la qualité de l’expérience des actions, et il considérait les paysages naturels comme espaces essentielles pour une guérison.

3. Les approches de la Pédagogie par l’Expérience

3.1 La Pédagogie par l’Expérience classique

La Pédagogie par l’Expérience classique désigne les programmes, modèles et projets en vigueur jusqu’en 1980 environ. Les offres de la Pédagogie par l’Expérience classique s’inspirent principalement de la nature et du sport outdoor. Ils intègrent le travail avec les métaphores et la réflexion. La palette des projets inclut les séjours dans la nature sauvage dans un pays étranger, les interventions pédagogiques dans des groupes, les activités dans les parcs à cordes (parcs aventure), les jeux coopératifs et les camps d’expérimentations. Elle comprend également des accompagnements pédagogiques individuels, des programmes thérapeutiques, le travail avec la dynamique de groupe (collaboration & coopération)

Dès les années 1980, la pensée systémique influence la théorie et la pratique de la Pédagogie par l’Expérience. Au cours des années 1990 la première offre compacte, basée sur les concepts systémiques, est proposée en y incluant des aspects créatifs et des rituels dans le processus.

3.2 Accompagnement de l’apprentissage expérientiel par l’aventure dans la nature

D’une part, la Pédagogie par l’Expérience offre grâce aux activités créatives et rituelles une large palette de méthodes pour un travail pédagogique intensif, de consultation et thérapeutique et en utilisant d’autre part, le développement de la Pédagogie par l’Expérience classique avec la nature et le sport.

L’institut suisse « planoalto » a développé un concept orienté vers les ressources des personnes ou du groupe et la recherche de solutions en associant, l’accompagnement systémique, le travail par objectifs et les moyens issus de la nature et du sport. Ce concept relie également les théories modernes sur l’apprentissage, les découvertes récentes sur le cerveau humain en neurologie et les éléments systémiques-constructivistes avec les intentions de « l’ Éducation nouvelle » et la Pédagogie par l’Expérience.

Accompagnement de l’apprentissage expérientiel par l’aventure dans la nature est une offre pour accompagner les individus dans leur développement personnel et leurs compétences sociales.

Dans des espaces naturels s’effectue un travail se basant sur des objectifs pédagogiques et des thématiques personnalisées. Un cadre orienté vers les ressources des personnes et des activités pratiques permettent de vivre des expériences de la réussite et renforcent l’estime de soi. Les expériences collectives intenses représentent la base du transfert des apprentissages dans le quotidien et le passage vers d’autres dimensions.

Les champs d’application sont :

– L’intervention avec des visions et des objectifs

Elle comprend la clarification du mandat, l’engagement personnel et la visée systémique, qui incite et permet aux personnes de réaliser des objectifs et de vivre des situations de réussite.

– Oser apprendre

Ce travail se réfère au modèle de la zone de confort et invite les personnes à se mettre en mouvement, à s’ouvrir et ainsi à quitter sa zone de confort pour oser la prise de risque, découvrir des dimensions nouvelles et apprendre.

– Le travail sur la confiance en soi et la capacité à s’engager dans un processus, dans des relations et des métaphores et finalement de faire un travail sur soimême et expérimenter des versions différenciées de son histoire de vie.

– Le travail ciblé sur la mise en œuvre

Il se situe dans l’ici et maintenant. Les personnes sont accompagnées et soutenues dans leur faculté à apprendre de façon responsable, à faire respecter leurs décisions, à évaluer les conséquences de leurs actions.

Objectifs de l’accompagnement de l’apprentissage expérientiel par l’aventure dans la nature

Explorer des nouvelles possibilités

Se fixer des objectifs et les atteindre

Vivre des moments de réussite

Se montrer et être vu

Prendre des décisions

Agir

Lâcher prise, prendre de la distance

Se mettre en mouvement

S’immerger dans le flux de la vie et permettre le changement

Être ouvert

3.3 Les moyens de la Pédagogie par l’Expérience