Logo weiterlesen.de
Cover zur kostenlosen eBook-Leseprobe von »Jouer la traduction«

Leseprobe vom

Jouer la traduction

Les Presses de l'Université d'Ottawa | Regards sur la traduction


Contrairement au théâtre québécois, où le bilinguisme est mis en scène de manière intermittente, celui qui provient de ses marges fait du bilinguisme une pratique courante. Les écrivains franco-canadiens – ceux de l’Ouest canadien, de l’Ontario et de l’Acadie – racontent et montent différentes histoires de diglossie et de bilinguisme et jouent le jeu de la littérature en y démultipliant la traduction dans la forme comme dans le contenu. 

L’ « hétérolinguisme » – c’est-à-dire l’inscription de la variabilité linguistique – de ces pièces de théâtre franco-canadiennes est le plus souvent compréhensible pour les lecteurs et les publics bilingues locaux. Néanmoins, la diffusion de telles pièces et, par ricochet, leur légitimation auprès des métropoles théâtrales canadiennes au fonctionnement surtout unilingue, auront à passer par des traductions en supplément à celles auxquelles leurs jeux bilingues leur permettent déjà de s’adonner. Il est possible que, pour atteindre la légitimation par les institutions dominantes grâce à la traduction, « les cultures de l’exiguïté sacrifient ce qu’elles possèdent de plus radicalement créateur1 », c’est-à-dire l’inscription du traduisible et l’hétérolinguisme ludique. De l’autre, parmi les traductions additionnelles qui découlent de ces processus de diffusion et de légitimation, la réinscription supplémentaire ou ludique du traduisible pourrait être tout aussi radicalement créatrice que son inscription première. 

Une analyse percutante, actuelle, de la circulation, en traduction, de la production théâtrale de l’Ouest canadien francophone, de l’Ontario français et de l’Acadie, qui prend des allures de terrain de jeu pour le français et l’anglais. 

---

Jouer la traduction is a substantial work of theatre scholarship that

brings together a critical history of marginalized Franco-Canadian theatre

since 1975, with a probing exploration and analysis of heterolinguistic play

and ludic theatrical translation. Situated in relation both to translation

theory and to dominant models of bilingualism in Canada, Nolette’s study shows

how bilingual theatre and ludic translation can expose and unsettle the

sedimented silence and mistrust that lingers in the intersections of French-

and English-speaking communities, especially in minority situations.

 
Leseprobe lesen
Web-Ansicht
Download
EPUB
Kaufen